Shah Jahan et l'impératrice Mumtaz Mahal

 

 

Le règne de Shah Jahan est l’apogée de l’empire moghol en Inde . Lorsque don épouse Mumtaz décéda en 1631 en mettant son quatorzième enfant au monde, Il décida de lui rendre hommage en construisant le célèbre Taj Mahal d’après les plans qu’il a lui-même dessiné, à l’image du paradis : un Mémorial de pur marbre blanc.

 

La dynastie avait importé en Inde l’art et le savoir-faire des Attars, les parfums arabo-persans. Une cité des parfums avait été créée à Kannauj, pour fournir la Cour à Agra. Nicolas de Barry s'y est rendu et a découvert que l’on y produisait encore les Attars selon les mêmes techniques ancestrales qu’à l’époque de Shah Jahan.  Il restait à adapter ces techniques aux contraintes contemporaines mais avec les mêmes matières premières. Le parfum du Shah et de sa femme bien aimée est le même (du reste à cette époque on ne faisait guère de différence)  mais avec une petite goute de oud en plus pour l’empereur.


L’Attar classique impérial est un accord de rose de Kannauj, de bois de Santal et d’ambre. Le tout est distillé ensemble dans l’alambic.