L'impératrice Sissi

 

 

Elisabeth Amélie Eugénie de Wittelsbach est née le 24 décembre 1837. Connue sous le nom populaire de Sissi, elle était la fille du duc Maximilien de Bavière et épousa à 15 ans le futur empereur François Joseph d'Autriche. Elle sera assassinée tragiquement à Genève en 1898.

 

Contrairement aux clichés , elle n'était pas la jeune femme glamour et amoureuse du prince charmant, futur monarque. Certes, elle accepta les contraintes de la Cour, mais fuyait sans cesse le monde. 

 

Elle se concentra dès lors sur ses seules passions: les voyages (incognita), ses soins de beauté, la culture antique... 

Elle marque le siècle par sa beauté : Maigre (genre « top-modèle »), 4I kg pour 1m 62, elle est souvent souffrante mais toujours radieuse. Elle circule en Europe, voyage sur le yacht impérial, s'évade à Madère et à Corfou où elle construit sa résidence, l’Achilleion, une magnifique villa dans le style de l'antiquité. 

 

Elle est une « femme émancipée » pour son temps, une « mouette des mers » selon sa propre expression. Elle aime la poésie, l'équitation et la forêt. Elle dépense beaucoup pour sa toilette, et soigne sa fameuse coiffure qui fait l'admiration de l'Europe. Elle invente des crèmes pour ceux-ci et surtout se rince chaque jour les cheveux avec une lotion de vanille qu'elle confectionne elle-même. 

 

Comme parfum, elle utilise comme toutes les dames de son époque une violette (de Parme ou de Paris) : c'est cette rencontre d’un parfum poudré si typique de la haute société européenne du XIXème siècle et de la vanille gourmande et sensuelle qui en est à peu près le contraire, qu'illustre le parfum séduisant et inhabituel de Sissi...